Les approches thérapeutiques
Une multitude de techniques vous sont proposées dans les différents centres :
Papillon du mois
Joyeux Noël
A tous les renverseurs de tasse de café, A tous ceux qui sont dans la lune et saupoudrent de poussière d'étoile notre petite planète, A tous ceux qui se réjouissent de n'avoir ni mal à la tête, ni mal aux dents, ou d'avoir simplement l'eau courante, A tous ceux qui contaminent leurs proches de leur état de réjouissance, visant une pandémie qui ne laissera personne dans l'ombre. A tous ceux qui éclaboussent les autres de tendresse, d'humour, de caresses, et d'amour A tous ceux-là qui ont mal aux autres A tous les alchimistes qui transforment leurs blessures en brillance, leur souffrance en solidarité, A tous ceux qui, riches, cherchent à s’appauvrir, CentrEmergences souhaite un joyeux Noël et une chaleureuse année 2019
Anne-Françoise Meulemans
Lire la suite >

Thérapie rogérienne

La psychothérapie rogérienne ou thérapie humaniste, également appelée Thérapie Centrée sur le Client ou Approche Centrée sur la Personne (A.C.P)

Fondée par C. R. ROGERS, cette technique repose sur le postulat de l’existence d’une tendance actualisante positivement orientée, inhérente à tout organisme vivant (principe de complexité ou d’auto-organisation).

L’attitude est non directive, et le thérapeute œuvre à la qualité relationnelle en installant trois conditions de base:

L’expérience de la psychothérapie non directive, telle que considérée par Rogers, est un processus expérientiel où le vécu, le senti et l’émotion tiennent la plus grande place. Cette méthode thérapeutique consiste à installer entre le thérapeute et le client un climat tel que cela permette chez le client un mouvement de changement. L’observation du changement en cours de psychothérapie se fait alors principalement à partir de la relation entre le thérapeute et le client.

Le changement se fait alors, selon la conception de Rogers, dans un mouvement continu qui amène la personne d’un état de stabilité, de fixité vers un processus évolutif. Cette notion de mouvement est centrale chez Rogers; elle place le changement dans un processus de changement continu dont le rythme est, en grande partie, individuel. Les caractéristiques du changement qui se développent lors de ce mouvement sont les suivantes:

Etterbeek
Rianne Cabanier
Hamme-Mille
Anne-Françoise Meulemans, Manuel Dang et Sylvain Toisoul
Ixelles
Liselotte Cullman
Louvain-la-Neuve
Aurélie Bertani, Liliane Leroy, Marie Tilleux et Catherine André-Dumont
AGENDA