Les approches thérapeutiques
Une multitude de techniques vous sont proposées dans les différents centres :
Papillon du mois
Joyeux Noël
A tous les renverseurs de tasse de café, A tous ceux qui sont dans la lune et saupoudrent de poussière d'étoile notre petite planète, A tous ceux qui se réjouissent de n'avoir ni mal à la tête, ni mal aux dents, ou d'avoir simplement l'eau courante, A tous ceux qui contaminent leurs proches de leur état de réjouissance, visant une pandémie qui ne laissera personne dans l'ombre. A tous ceux qui éclaboussent les autres de tendresse, d'humour, de caresses, et d'amour A tous ceux-là qui ont mal aux autres A tous les alchimistes qui transforment leurs blessures en brillance, leur souffrance en solidarité, A tous ceux qui, riches, cherchent à s’appauvrir, CentrEmergences souhaite un joyeux Noël et une chaleureuse année 2019
Anne-Françoise Meulemans
Lire la suite >

DYS-TDA-TDA/H

Responsables : Elena Mortier et Pauline Berteau

DYS, TDA,TDA/H, HP ... Que de consonnes pour décrire ces enfants "bizarres" !

Elles amènent un éclairage nouveau sur la manière d’appréhender le monde.

Ces enfants et ces adultes, qui présentent des difficultés spécifiques de mieux en mieux identifiées, présentent des compétences particulières trop souvent négligées.

Ce pôle leur est dédié, ainsi qu’à leurs proches, afin de les soutenir dans la compréhension, le diagnostic et la prise en charge de difficultés éventuelles, mais surtout dans le développement de leurs compétences. Ils sont une chance pour l’enseignement car ils apportent d’autres pistes de réflexion dont profitent tous les enfants (par exemple les lettres alpha pour les dyslexique qui sont apparues dans l’enseignement normal)

On appelle troubles spécifiques de l’apprentissage les troubles déficitaires de l’attention avec/sans hyperactivité (TDA/H), la dyslexie, la dysorthographie, la dysphasie, la dyscalculie, la dyspraxie et la dysgraphie.

Les troubles de l’apprentissage (TDA/H, dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dyscalculie, dyspraxie et dysgraphie) touchent environ 10 % de la population et sont donc fort présents à l’école.

Ces troubles se répercutent sur les apprentissages et mettent l’élève en difficultés. Ils ne sont pas liés à un retard intellectuel, un handicap sensoriel ou des conditions environnementales défavorables. Ce sont des troubles neurologiques qui touchent différentes régions du cerveau.

Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Quels sont les signaux d’alerte ?

Les signaux d’alerte peuvent être donnés par les enseignants, le centre PMS, un médecin, un proche…

Qui consulter ?

Pourquoi faire un diagnostic ?

Le diagnostic va permettre de mettre des mots sur les difficultés et mettre en évidence les points forts. Un diagnostic précoce est important pour pouvoir mettre en place des aménagements scolaires et à la maison. Une prise en charge pourra démarrer afin d’aider à améliorer, contourner les difficultés, trouver des stratégies. Finalement, cela va aider l’enfant à accéder aux apprentissages, comme les autres élèves.


Ixelles Antoinette Raucent

Wanze Eloïse Delvaux

Etterbeek Laurence Tschanz

AGENDA