Travail, Fête, ...et Solitude

Intro text

Travail, Fête, ...et Solitude

Article rédigé par
Pierre Orban
Pourtant, ce n’est pas un phénomène anodin : l’observatoire national des étudiants français rapporte que 25 pourcents des étudiants souffriraient de l’isolement.

Associé au stress et à une mauvaise hygiène de vie, ce facteur peut favoriser la démotivation, la perte d’énergie et la déprime. Ces symptômes concerneraient jusqu’à 20 pourcents des étudiants d’après certaines analyses. Or, il est établi que des troubles tels que la dépression sont associés à une diminution des capacités de concentration et de mémorisation.



Non, ce n’est pas parce que les étudiants sont nombreux et rassemblés que, nécessairement, ils ne sont pas seuls ;

Non, ce n’est pas parce que les étudiants ont du temps libre que, nécessairement, ils n’ont pas de temps vides ;

Non, ce n’est pas parce que les étudiants peuvent faire la fête que, nécessairement, ils sont épanouis ;

Non, ce n’est pas parce que les étudiants sont jeunes et pleins d’avenir que nécessairement, ils sont heureux.



Pourtant, le passage à l’enseignement supérieur offre de belles opportunités personnelles, sociales et intellectuelles. Pour en profiter, il peut être intéressant de veiller à plusieurs points très simples :

*Avoir une connaissance de moyens diversifiés pour faire de nouvelles rencontres et s’investir dans des activités stimulantes et divertissantes. Il existe dans cette optique un éventail bien plus large que les cours et les cercles.

*Pouvoir trouver de l’aide et avoir les bons réflexes dans les périodes plus difficiles, afin d’éviter les cercles vicieux de la déprime, de l’isolement ou encore de la consommation de cannabis.

*Mettre en place des stratégies adaptées face au stress.

*Avoir une bonne hygiène de vie générale : sommeil, sport, alimentation.



Les études universitaires peuvent être de très belles années de vie. Pour rendre cela plus vrai encore à une majorité grandissante d’étudiants, il est important de pouvoir lever le tabou de la solitude et du mal-être pouvant survenir au cours de ces années de changement.

Pierre Orban, psychologue, psychothérapeute, coach.

Sources :

psychcentral">psychcentral

www">www

www">www