Marre de l’école

Intro text

Marre de l’école

Article rédigé par
Anne-Françoise Meulemans
A ce mal d’être scolaire, bien des raisons…nous ne citerons que celles pour lesquelles nous vous proposons des solutions : absence de motivation, découragement, difficultés d’apprentissage, manque de méthode, mal-être, manque de confiance en soi, anxiété et stress.

L’objectif final est le même pour tous ceux vivant l’école de manière difficile, parents, enfants et adolescents : EN FINIR AU PLUS VITE !

Voici ce que nous vous proposons :

1.Coaching scolaire, qui n’a de scolaire que son nom : il permet d’apprendre une nouvelle méthodologie d’apprentissage, des nouvelles techniques pour comprendre et retenir avec plus d’aisance. Le coaching est aussi un espace où l’enfant/ l’ado exprime ses difficultés dans un cadre bienveillant et soutenant. Le coaching permet de redonner du sens, là où la motivation a disparu au fil du temps.

2.Orientation scolaire, orientation professionnelle. La difficulté vient souvent d’une absence de projet, d’une difficulté à pouvoir se représenter dans le futur. Les raisons sont à la fois de type personnel et sociétal. Une (ré) orientation scolaire ou professionnelle permet de rendre un parcours d’études plus adéquat. Cette orientation permet de trouver ses talents, ses aspirations parfois profondément enfouies, afin de tracer une ligne dans le temps entre ici et un avenir professionnel dans lequel on se reconnait avec plaisir.

3.Thérapies : l’échec scolaire peut être la trace d’un mal-être de l’enfant ou l’adolescent.

Le remettre au centre du débat, résoudre avec lui des problématiques qu’il peut rencontrer, qu’elles relèvent d’une situation familiale difficile, d’un manque de confiance en soi, est primordial à son épanouissement. Il s’agit généralement de thérapiesde type court, thérapies qui sont suivies avec enthousiasme, car l’enfant ou l’adolescent trouve un espace où il est reconnu.

Dans les thérapies, on peut citer la théâtrothérapie, l’approche NCC, la thérapie systémique, la thérapie humaniste, pour n’en citer que quelques-unes, ainsi que toutes les approches psychocorporelles (voir pole psychocorporel).

4.Bilan neuropsychologique : Trouver les compétences, comprendre les difficultés, de type dyscalculie, dyslexie, TDAH, HP, et toute autre difficulté non étiquetée permet un coaching scolaire plus adapté. Le travail en collaboration entre les coaches scolaires, les psys, les neuropsys, et la logopède permet d’avoir une efficacité nettement plus performante dans l’accompagnement scolaire.

Voici donc différents outils qui peuvent être utilisés en synergie. Une consultation d’orientation thérapeutique peut permettre d’organiser cette complémentarité dans l’intérêt de l’enfant, de l’adolescent, et finalement dans l’intérêt de toute la famille !