Les HP, haut potentiels , surdoués, précoces, génies, prodiges précoces.

Intro text

Les HP, haut potentiels , surdoués, précoces, génies, prodiges précoces.

Article rédigé par
Anne-Françoise Meulemans
Toute une littérature est apparue sur le sujet, qui fait parfois polémique. Faut-il créer des écoles spéciales pour ces enfants ?

Entre la stigmatisation, voire la fascination qu’exercent ces enfants, ou ces adultes, et une négation de leur différence, nous choisissons d’aller vers une compréhension de ce mode de fonctionnement qui a ses caractéristiques propres, tant sur le plan cognitif que psycho-affectif. La démarche a comme objectifs un mieux-être, une meilleure connaissance de soi, et la réalisation de soi dans ses multiples talents.

Souvent les parents d’enfants HP, se trouvent assez perdus, par rapport à ces enfants si compétents, et incompétents à la fois. Grosse tête, gros cœur, grandes capacités intellectuelles, hypersensibilité. Au travers de leur questionnement sur leur enfant, ils se découvrent ‘sur le tard’ HP, et comprennent ainsi leur histoire depuis leur toute petite enfance, sous un éclairage nouveau. ’Ah, c’est pour ça !’ ‘je comprends maintenant pourquoi’.

Parfois simplement le diagnostic amène de l’apaisement, d’autres fois cela n’est pas suffisant. Le cheminement se fera au travers d’une thérapie, d’un coaching, ou d’un groupe de paroles , lieu d’échanges de vécus, de solitudes.

Voilà l’intérêt d’un pôle HP : aborder la thématique HP dans toute sa complexité, en proposant un espace d’échange, de parole que ce soit dans des consultations individuelles ou dans des groupes de parole.