Le toucher thérapeutique

Pourquoi je trouve du sens dans le travail thérapeutique psycho-corporel ?

Le toucher thérapeutique

Publié le 17/11/2020
Article rédigé par
Marie Hynderick

Pourquoi je trouve du sens dans le travail thérapeutique psycho-corporel ?

Je masse. J’écoute. Je sens.

Je suis touchée par vos partages, par vos vies. Je touche votre peau. Vous êtes touchés dans votre corps et dans vos émotions.

Les émotions sont découvertes, accueillies comme un nouveau-né dans les bras d’une mère aimante. Le toucher soigne. Le toucher apaise. Il caresse les plaies. Il berce les larmes. Je me souviens de cette femme, la tête sur mes genoux allongée sur le côté, me partageant d’une voix profonde et discrète à la fois : « Je me sens en sécurité. Je n’ai jamais ressenti cela. »

Les ressentis imprimés dans le corps aident à apprivoiser des manques, des douleurs, des deuils. Etre contenu, rassuré, bercé quand on ne l’a jamais été. Recevoir de l’attention pour petit à petit apprendre à se donner à soi cet amour, cette confiance et cette bienveillance dont on a besoin pour cheminer.

Être massé en conscience. Découvrir des sensations nouvelles. Apprendre à être dans l’instant présent en se concentrant sur les ressentis corporels. Le corps est une portée d’entrée vers soi. Il raconte à sa manière ce que vit la personne. « J’en ai plein le dos ; Cette histoire me reste en travers de la gorge ; Je ne digère pas du tout cette dernière discussion. » Le toucher permet d’entrer autrement en communication soi et avec l’autre.

Le langage non-verbal est connu pour sa force de communication. Travailler les postures et la voix permet d’apprendre à se positionner autrement dans le monde et les relations. Apprivoiser que le corps est mouvement. Changer de position, changer de point de vue.

Respirer. La respiration est centrale. Je respire, je vis. L’air qui rentre et sort est un massage intérieur et un rappel de ce mouvement infini de va-et-vient. Cela rappelle que l’immobilité c’est la mort. Remettre du mouvement c’est retrouver la vie. A chacun de découvrir quels sont ses propres mouvements. Parfois il est nécessaire de déposer des souffrances, des manques, des frustrations, des incompréhensions avant de pouvoir sortir de croyances emprisonnantes. Cela demande beaucoup de confiance, de force et de patience. J’ai confiance. Quand la personne en face de moi doute je peux communiquer cette confiance.

La liste des effets thérapeutiques du massage est longue. Elle dépend surtout de la relation entre la personne qui donne et celle qui reçoit. A chacun de trouver l’accompagnement qui lui convient en regard de qui il/elle est et de ce qu’il/elle traverse. Et à chaque thérapeute d’utiliser les techniques qui le touchent et lui conviennent.