Les approches thérapeutiques
Une multitude de techniques vous sont proposées dans les différents centres :
Papillon du mois
Joyeux Noël
A tous les renverseurs de tasse de café, A tous ceux qui sont dans la lune et saupoudrent de poussière d'étoile notre petite planète, A tous ceux qui se réjouissent de n'avoir ni mal à la tête, ni mal aux dents, ou d'avoir simplement l'eau courante, A tous ceux qui contaminent leurs proches de leur état de réjouissance, visant une pandémie qui ne laissera personne dans l'ombre. A tous ceux qui éclaboussent les autres de tendresse, d'humour, de caresses, et d'amour A tous ceux-là qui ont mal aux autres A tous les alchimistes qui transforment leurs blessures en brillance, leur souffrance en solidarité, A tous ceux qui, riches, cherchent à s’appauvrir, CentrEmergences souhaite un joyeux Noël et une chaleureuse année 2019
Anne-Françoise Meulemans
Lire la suite >

Le soja, que faut-il en penser ?

Ségolène Chaput
Il s’agit d’une légumineuse cultivée et consommée en Asie depuis des millions d’années.

La fève de soja est un gros haricot vert.
Le soja est utilisé dans l’alimentation mais aussi comme biocarburant. Ce qui reste de la fève sert de nourriture pour les animaux.

Au niveau mondial, 7% de la production de soja est réservée à la consommation humaine. Donc qu’on arrête de dire que la déforestation est causée par les végétariens 😊

Le soja est utilisé pour produire le tofu (ferme et soyeux), le miso (pâte de soja fermentée excellente pour nos intestins), la sauce tamari (sauce soja fermentée), le tempeh (soja fermenté), les protéines de soja texturées, les yaourts au soja, le lait de soja et les edamames (= fèves toutes entières).

Il faut savoir qu’à notre insu, nous consommons en moyenne 61 kilos de soja par an et par personne. En effet, on en retrouve dans un très grand nombre d'aliments ! L’industrie agro-alimentaire refuse de gaspiller ses déchets donc elle les met partout... Sous forme de lécithine de soja ou autre dérivé du soja… Pour apporter du liant dans les sauces, dans les saucisses pour les texturiser, dans les viennoiseries, dans les plats industriels,…

Quelles sont les craintes relatives au soja ?

1) Les OGM : La France interdit la culture des OGM depuis 2008 et la seule culture permise est celle du maïs de Monsanto. L’Europe importe des aliments génétiquement modifiés mais ils sont essentiellement destinés à l’alimentation du bétail. Si du soja génétiquement modifié est présent dans un plat destiné aux humains, cela doit apparaître sur l’étiquette si sa teneur dépasse les 0,9%.

2) Les isoflavones de soja = phytooestrogènes : Contrairement à tout ce qu’on peut lire sur différents sites, le soja protège contre différents types de cancers et ne joue en aucun cas sur la fertilité. De plus, il faut savoir qu’on retrouve des isoflavones dans plein d’aliments tels que le brocoli, les abricots, les choux, les fraises,… or ces aliments ne font peur à personne…

3) Certaines personnes prétendent que le soja affecte la glande thyroïdienne. C’est totalement faux. Chez les personnes en bonne santé, la consommation de soja ne provoque pas de tels troubles. Si vous souffrez de problèmes de thyroïde par contre et que vous suivez une médication précise, parlez-en à votre médecin si vous consommez du soja car ce dernier modifie son absorption. Il ajustera donc votre médication mais aucune raison de s’en priver 😉

Comme tout, la modération est la meilleure attitude à adopter 😉

Une portion de soja par jour est plus que bénéfique, voire même deux à trois sans aucun problème 😉
Le soja représente une source importante de protéines complètes, est riche en fer, en iode et en calcium. Il s'agit d'un aliment magique!

Le soja sous toutes ses formes :

1) Le tofu soyeux qui présente l’aspect d’une crème épaisse est utilisé pour faire des sauces, des tartinades, des mayonnaises, des potages, des desserts, des smoothies,… Personnellement, j’adore le tofu soyeux car il apporte une texture incroyable aux différents mets présentés.

2) Le tofu ferme : Il se présente le plus souvent sous forme d’un bloc. Il peut être tranché, émietté ou coupé en cubes. On peut le faire griller, sauter, paner ou mijoter.

Exemples :

- Croûtons de tofu : Coupez en petits dés un bloc de tofu, ajoutez des épices au choix (paprika, cumin, chili, poivre,…) et un peu d’huile d’olive puis mélangez. Faites cuire au four à 180°C une trentaine de minutes. Tournez les cubes à mi-cuisson. Les croûtons se conservent une semaine au frigo.
- Tofu sauté : Coupez un bloc de tofu ferme en petits dés et roulez-les dans de la fécule de maïs, de la chapelure, des graines ou de la levure maltée. Faites-les revenir dans une poêle avec un fond d’huile d’olive à feu moyen pendant 5 à 7 minutes.
- Tofu brouillé :
Pour deux personnes : faites revenir un oignon coupé finement dans une poêle, ajoutez un bloc de tofu ferme émietté avec vos mains, 2 c. à soupe de levure maltée, ½ c. à café de curcuma en poudre, sel et poivre et 1 c. à soupe de lait végétal au choix. Remuez sans cesse et faire cuire pendant cinq bonnes minutes.
- Tofu mariné : Faites mariner un bloc de tofu ferme dans une sauce soja sucrée ou une sauce barbecue et faites cuire pendant 40 minutes au four à 180°C. Laissez refroidir au frigo. Coupez ensuite le bloc en fines lamelles pour garnir vos sandwichs ou en cubes pour vos salades. Parfait pour remplacer le jambon braisé !

3) Le tempeh : Le tempeh est fabriqué à partir de fèves de soja fermenté. On peut le faire cuire à la vapeur, le griller, le frire,…

Exemple :
- Brochettes de tempeh : Pour quatre brochettes : Faites bouillir 250g de tempeh pendant dix minutes puis laissez refroidir. Pendant ce temps, préparez la marinade : 4 c. à soupe de tamari, 2 c. à soupe d’huile d’olive, graines de coriandre, cumin et une gousse d’ail hachée.
Laissez mariner les cubes de tempeh pendant au moins 30 minutes au frigo.
Enfilez ensuite les brochettes avec les cubes de tempeh, des morceaux de poivron et faites cuire au four option grill à 200°C entre 5 et 7 minutes.

4) Les protéines de soja texturées

:;'"<>,.
- Ségolène Chaput
AGENDA