La Salle des Profs

Intro text

La Salle des Profs

Article rédigé par
Anne-Françoise Meulemans
La salle des profs...

Une porte entrebâillée dévoile quelques centimètres de ce repère secret. Les regards curieux des élèves s‘y attardent, besoin de comprendre ‘comment cela fonctionne un prof’.

La salle des profs semble avoir échappé aux réformes, au temps.

Endroit de pause, de chuchotements, parfois de médisances ou de jalousies, entre professeurs, parfois lieu de rencontres nouvelles, de projets naissants.

Ils parlent des élèves, ils parlent parfois de leur vie.

On s'est penché sur les programmes des cours, sur les élèves, sur leurs changements de comportement.

La profession s’est féminisée, la considération du métier, les conditions de travail, les moyens pédagogiques ont évolué.

La salle des profs reste telle quelle. Le temps s’y est arrêté, et avec le temps, sans doute, le souci du bien-être du professeur.

Le temps de rêver…

À une salle des profs nouvelle, avec différents espaces pour différents besoins :

Espaces (avec accès internet) en retrait pour les professeurs qui désirent travailler durant leurs heures de fourche,

Espaces d'échanges, avec supervision organisée pour ceux ou celles qui le souhaitent.

Un lieu de pause, de bien-être, un lieu ressource.

Cet espace ressource devient alors l'incarnation de l'attention que l'école porte au bien-être des professeurs.

Imaginons l’école comme un organisme vivant qui doit prendre soin de lui, au travers de chaque partie de son corps.

La direction et les profs doivent prendre soin d’eux, avec l’aide de la société. Le bien-être des professeurs est au centre de l’école. Alors seulement, ils trouveront la disponibilité nécessaire pour penser au bien –être des élèves.

La notion de sacrifice peut laisser place à celle de l’altruisme envers les élèves, les collègues, la direction, et envers soi-même !

Les enseignants sont comme les soignants. Le discours s’écrase devant la réalité.

Si l’objectif de l’enseignement est d’amener l’élève à son autonomisation, à son développement personnel et à favoriser l’apprentissage, le professeur doit en être la 1ère incarnation. Autrement l’élève n’est pas dupe.

Pour bien apprendre, le professeur doit être épanoui

Pour bien apprendre, l’élève doit être épanoui.

Inversons la tendance, prendre soin de soi est le point de départ de toute approche éducative ou thérapeutique. Prendre soin de soi, c’est le B.A.-BA de l’autonomisation.

Alors, lorsqu’entre deux cours, vous entendrez des éclats de rire, des éclats de douceur et de bienveillance sortir de la salle des profs, vous pourrez vous dire que le temps a repris son mouvement, celui de l’humanisation. Et que ce bien-être qu’on y trouve dedans n’est que le reflet du bien-être qu’on y trouve dehors, chez les élèves.