Face à un dilemme ? Comment s'assurer de faire le bon choix ?

Intro text

Face à un dilemme ? Comment s'assurer de faire le bon choix ?

Article rédigé par
Melvyn Dejaiffe
Comprendre la difficulté d’un choix

« Ce soir, vous n’avez pas envie de cuisiner et vous décidez de partir au restaurant en famille ou entre amis. Vous testez le nouvel établissement qui vient d’ouvrir. Vous étiez parti avec l’idée en tête de manger un steak, mais une fois la carte reçue, vous vous rendez compte que le petit filer de dorade vous fait également envie. Le choix est difficile et vous éprouvez beaucoup de mal à vous décider. »

Ça sent le vécu ? Vous aussi, vous vous êtes déjà retrouvé au resto, sans parvenir à vous décider sur quel plat commander ? Et pourtant, vous avez bien réussi à communiquer un choix au serveur ! Pourquoi n’y arriveriez-vous pas pour décider de l’orientation de votre carrière ou pour le choix de vos études ?

Et là, vous avez certainement envie de me dire : « Tu es bien gentil Melvyn, mais on ne peut pas comparer un choix de nourriture avec un choix professionnel, l’enjeu ne revêt pas la même importance ! »

En effet, vous avez raison : le premier élément à retenir de cette situation est que les choix difficiles ne sont pas toujours importants. Tout comme certaines décisions importantes vous sembleront parfois faciles.

Que distingue un choix facile d’un choix difficile ? Dans le premier cas, une option est clairement meilleure que l’autre, la décision est alors simple. Dans le second cas par contre, les deux options se valent globalement : une option sera meilleure selon certains critères, mais si on modifie l’angle de vue, l’autre option semblera alors plus adéquate.

Avant tout chose, prenez du recul et ne surestimez pas l’importance de la décision que vous avez à prendre. Faire face à un choix difficile et important est généralement source de stress et d’incertitude. Pourquoi ? Car instinctivement, l’humain ne peut s’empêcher de penser qu’il y ait une BONNE et une MAUVAISE direction ! Mais c’est injuste de considérer les alternatives qui se présentent devant vous comme telles. L’une n’est pas meilleure que l’autre, elles sont simplement différentes. La solution idéale universelle n’existe pas. Donc respirez, si vous vous posez les bonnes questions, le chemin que vous vous apprêtez à emprunter sera le meilleur, car il sera aligné à qui vous êtes au plus profond de vous-même.

Deux erreurs à éviter dans le processus de décision

• La première erreur que font beaucoup de personnes devant un choix cornélien est de résoudre l’équation en se basant sur une unique variable : la sécurité. Par peur de l’inconnu, on va privilégier la direction qui nous semble la moins risquée, la plus rassurante.

Le problème en procédant de la sorte est que vous vous rassurez simplement sur du court terme. Vous ne prenez pas le temps de questionner votre être profond et de vous assurer que l’option « sécurité » soit en alignement avec qui vous êtes au plus profond de vous-même.

• La seconde erreur est de vouloir comparer les deux alternatives sur base de mesures quantitatives, comme on le ferait pour savoir quel paquet est le plus rempli de bonbons. Les personnes qui procèdent de la sorte font généralement appel à un tableau « Avantages/ Inconvénients » de chacune des options qu’elles comparent ensuite. L’option qui obtient le plus d’avantages sera sélectionnée.

Le problème qui intervient ici est que vous allez effectuer un choix basé uniquement sur du rationnel et des éléments extérieurs (le salaire, la sécurité, les perspectives d’avenir, la réalité du marché sont des exemples de facteurs rationnels dans le cadre d’un choix d’orientation professionnelle).
Mais qu’en est-il du choix du cœur, du choix des tripes ? Est-ce que vous voulez vraiment prendre des décisions importantes sur seule base de la raison ?

Car dans un monde pareil, il y aurait alors plus de raisons de manger un éclair au chocolat plutôt qu’un beignet, de porter des chaussures brunes plutôt que noires, d’aimer la musiquesoul plutôt que le rock, ou encore de devenir vétérinaire plutôt qu’ingénieur…

Comment procéder dès lors ?

Attention, je ne dis pas qu’il ne faut pas écouter la raison. Elle existe et a son importance. Mais ne basez vos choix uniquement sur cette caractéristique, ou vous risquerez de passer à côté de l’essence même de la vie. Le chemin parfait à mes yeux est celui qui vous émerveille et vous passionne (le choix du cœur), tout en respectant vos limites et en n’alimentant pas votre stress (choix de la raison).

Les choix que l’on fait façonnent la personne que nous devenons. Et les éléments qui définissent ce que nous sommes sont, principalement:
• nos valeurs,
• nos talents,
• nos besoins,
• nos motivations extrinsèques
• notre vision,
• etc.

Pour faire le bon choix, il est indispensable de connaître la personne que vous êtes. La plupart de mes clients qui n’arrivent pas à se décider ont comme dénominateur commun qu’ils ne se connaissent pas suffisamment bien. Comment pouvez-vous faire des choix qui vous correspondent si vous êtes inconnu à vous-même ?

Donc, avant de faire appel à la raison, découvrez-vous et posez la question : quelle est l’option qui, parmi toutes celles qui se présentent à moi, respecte le plus mes valeurs, mes talents, mes besoins, mes motivations ? Une fois cela réalisé, alors vous pouvez voir du côté de la raison (est-ce un projet réaliste ? Est-il compatible avec mon actualité ?).

J’ai conscience que se connaître et prendre des décisions en rapport avec notre personnalité n’est pas tâche aisée. C’est la raison première pour laquelle je me suis spécialisé dans l’orientation de carrière et la prise de décision en tant que coach. Si vous souhaitez être accompagné dans un de ces domaines, je serai ravi de vous aider…

Pour clôturer cet article, n’oubliez pas qu’il n’y a pas de meilleures alternatives ! Les raisons que vous devez chercher pour choisir ne se trouvent pas dans votre environnement extérieur, mais dans votre cœur. Les personnes qui ne prennent pas la peine de plonger à l’intérieur d’elles-mêmes et de se questionner en finissent par subir leur vie… Elles laissent le monde écrire leur histoire.

Prenez les décisions qui vous ressemblent et devenez l’acteur de VOTRE vie !