Couples et sexualité … le décor a changé!

Intro text

Couples et sexualité … le décor a changé!

Article rédigé par
Sabine Vassart
Aujourd’hui que l’idéal de liberté et de plus grande égalité entre les hommes et les femmes paraît partiellement atteint, on se demande si l’amour, qui reste lui aussi un idéal, la liberté et l’égalité sont conciliables ?
La famille, l’amour et la liberté personnelle semblent aujourd’hui avoir des exigences contradictoires : Comment en effet inscrire une relation dans la durée à l’ère du primat de la réalisation de soi ?


En effet, à partir du moment où la domination des femmes par les hommes n’est plus légitime et que seuls les rapports entre hommes et femmes fondés sur le respect mutuel sont valorisés, les relations entre les sexes vont se trouver profondément modifiées : fondées essentiellement sur l’affectif, elles sont certainement plus exaltantes mais aussi plus fragilisées. Rien n’est plus incertain et volatil que le lien amoureux ! La pérennité de la relation ne peut jamais être acquise puisque chacun des partenaires peut décider de mettre fin à la relation. A tel point qu’on peut même se demander si une des tâches capitale des couples actuels ne consiste pas justement en la gestion commune de cette incertitude du lendemain ?

La question de la sexualité n’est pas non plus anecdotique puisque la sexualité apparaît aujourd’hui comme une composante identitaire majeure et personne ne peut plus imaginer une vie épanouie sans sexualité épanouie. La place du partenaire dans le processus de révélation de soi et dans celui de l’épanouissement de soi est prépondérante mais aussi très fragile : Qu’advient-il de lui s’il apparaît comme peu utile, voire un adversaire, par rapport à ma quête de moi-même ?

Le rôle joué par les médias ne simplifie pas non plus les choses en relayant une profusion de discours sur le sexe. Les normes relatives à l’activité sexuelle se retrouvent être l’objet de débats publics via l’écran de télévision. Peut-être que ces émissions très regardées, si on en croit les sondages, influencent les représentations que les spectateurs se font de la sexualité et donc, le regard que chacun peut porter sur sa propre sexualité ou sur ses pratiques. La TV présente une offre diversifiée de références sexuelles, un peu comme un super marché et à côté de sa face libératrice, cette diversité normative est aussi génératrice d’anxiété. Quelle est la route à suivre ? En quoi ce que j’entends m’informe-t-il de ma sexualité ?

A chacun de faire le tri et de construire ses propres repères. Il se met alors en place une spirale infernale : on se trouve face à une recherche d’une sexualité conforme à la norme et une norme qui devient sans fin puisque la norme diffusée est plurielle et segmentée. Aussitôt entraperçue, elle est aussitôt déplacée…. Comme quoi, le problème n’est pas simple !! (A suivre…)