Apprendre à prendre le temps

Intro text

Apprendre à prendre le temps

Publié le 16/03/2020
Article rédigé par
Rianne Cabanier

Nous y sommes : la fin des vacances. Les journées se raccourcissent, les achats de fournitures scolaires, la planification de ce fameux premier jour d'école. Chaque mois de septembre est un nouveau départ, la reprise après de longues semaines de liberté, de détente et de taches d'herbe sur des vêtements éclaircis par le soleil...

Mais est-ce vraiment le cas ?

Qu'en est-il des parents qui n'ont pu prendre congé durant ces grandes vacances ? Comment gérer ce quotidien où l'enfant n'est plus pris en charge par une institution qui l'occupe plus de sept heures par jour ? On cherche des stages, des amis, des membres de la famille qui pourraient accueillir ces bambins tout guillerets à l'idée de ne rien faire... ou de tout faire, justement ! On compte, surtout, sur ces quelques jours où l'on a finalement pu s'arracher à son travail pour profiter d'un repos bien mérité, convaincus que nous retrouverons l'énergie nécessaire pour affronter les mois qui suivront.

La vérité est souvent toute autre : beaucoup de parents arrivent à la fin du mois d'août plus fatigués qu'ils ne l'étaient avant. Certains, même, ne peuvent retenir un petit "Vivement la rentrée...", soupiré entre deux jeux de société bruyants lors d'un weekend ensoleillé. Ces moments partagés en famille sont bien entendu précieux, indispensables à l'équilibre familial, mais peuvent aussi drainer l'énergie que l'on s'emploie à récupérer une fois la fin de journée arrivée.

Chers parents, avez-vous pensé à vous ? Récemment ? Vous rappelez-vous la dernière fois où vous avez réellement fait quelque chose pour vous et vous seul(e) sans avoir songé aux courses à faire ou aux factures en retard ?

Et si vous profitiez de cette rentrée pour prendre un temps de pause ? Un vrai temps de pause.

Vous y avez droit ; tout le monde y a droit. Est-ce vraiment important si, un soir, cette semaine, vous proposez un plat préparé au lieu d'un dîner fait maison ? Ne pouvez-vous pas vous accorder une demi-heure pour profiter d'un bain au lieu d'une douche ? Et si on poussait le vice jusqu'à prendre rendez-vous pour profiter d'un massage ? Ou, si vous êtes en couple, pourquoi ne pas solliciter votre conjoint(e) pour ce moment de détente et de partage ?

S'autoriser des breaks, cela s'apprend, comme tout le reste. Cela passe parfois par une prise de conscience nécessaire :

Être parent, ce n'est pas s'oublier pour ses enfants.

Bien sûr, vous souhaitez le meilleur pour eux et mettez le maximum en œuvre pour qu'ils soient épanouis, curieux et en bonne santé, toutes ces valeurs qui sont importantes pour vous et que vous aimeriez leur transmettre. Mais avez-vous parfois l'impression de vous être perdu(e) en chemin ? De ne plus réussir à tout mener de front avec autant de facilité qu'avant ?

Dans ces moments de doute et de fatigue :

Revenez à l'essentiel : Ce n'est pas tout de prendre du temps pour soi ; il faut aussi véritablement investir ces moments. Rappelez-vous qu'à cet instant, ici, maintenant, vous n'avez rien d'autre à faire. Vous n'avez nulle part où aller. Vous n'avez aucune obligation, aucun devoir... ni culpabilité à ressentir ! La pratique de la méditation pourrait vous aider à intégrer ce mode de pensée dans votre quotidien.
• N'hésitez pas non plus à responsabiliser vos enfants : par exemple, apprenez-leur à préparer leurs sandwiches du lendemain ou à s'habiller et se laver seuls. Vous pourrez gagner un temps précieux, pour vous, tout en renforçant leur sentiment de compétence, nécessaire au développement de leur confiance en eux. Par des petites tâches, déchargez-vous progressivement en leur offrant l'opportunité de découvrir de nouvelles choses. Et si le quotidien est toujours aussi lourd, parlez-en à votre compagnon/compagne de vie ; exprimez ce sentiment de fatigue et voyez ce qu'il est possible de faire pour éviter toute charge mentale (voir lien ci-dessous).

Rappelez-vous : avant d'être disponible pour les autres, soyez disponible pour vous. Ce n'est pas égoïste, cela ne fait pas de vous une mauvaise personne. Prenez le temps de vous redécouvrir ; prenez-vous par la main avec la même douceur que vous offrez à vos enfants. Chaque personne a un enfant au fond d'elle. Prenez-en soin : vous le méritez.



Quelques références :

MéditationPetit Bambou
La charge mentaleLa charge mentale